C'EST LA GUERRE.. IL FAUT LA FAIRE....

C'est le moment de l'action, pas celui de la repentance...

Une révision du passé s'impose pour ne pas retomber dans les mêmes erreurs commises lors des derniers conflits coloniaux.

Devant l'ignorance de nos parents à chacun de nos retours d'Algérie ou d'Indochine, nous avons compris le travail de désinformation du pouvoir politique et de la presse, tant pour les événements en cours que pour ceux du passé, le tout amplifié par les propagandes des différents partis politiques.

Comment aurions-nous pu penser que c'est la guerre pétrolière du Moyen Orient qui a commencé en 1914 qui se continue sous le nom de Djihad Etat islamique au Levant (EIIL) si nous n'avions eu que les informations officielles pour en juger.

Attentats de Charlie Hebdo, de Janvier 2015 et du 13 novembre2015.

Aujourd'hui nous sommes attaqués par les armes et la seule solution est de nous défendre de la même manière.

Notre propos n'est pas de rajouter à la confusion et si nous relatons  l'histoire de la région du Moyen Orient, c'est pour qu'au moment du règlement final les mêmes erreurs ne soient pas répétées..

Le réchauffement climatique, bien que vital, ne doit pas occulter la gravité du conflit pétrolier actuel au Moyen Orient ni ceux d'Afrique qui se prolongent du Moyen Orient au Nigéria en passant par le Mali, Centrafrique, Tchad, Libye, Somalie, Erythrée, Cameroun, Gabon.

 

 

Avis autorisés de deux de nos généraux dont le Général d'armée Jean Delaunay ancien chef d'Etat Major de l'armée de terre (1980/1983)

Je crois utile de diffuser l'important interview du Général Vincent DESPORTES, car il correspond à ce que je croyais déjà en 1983, j'ai alors démissionné pour attirer l'attention du gouvernement sur le risque qu'il prenait en sacrifiant l'armée de terre à la "dissuasion nucléaire"

Cette notion est devenue chez nous un dogme jamais remis en cause alors que l'actualité nous montrait que la dissuasion est journellement contournée. Le Ministre de l'époque m'avait répondu, dans la presse :"celui qui préfère un corps d'armée à un sous-marin lanceur d'engin se trompe d'époque"

Je lui ai répondu en écrivant en 1985 "LA FOUDRE ET LE CANCER"

J'y montrais que la foudre nucléaire risquait de se révéler inopérante face aux formes nouvelles de guerre révolutionnaire, (un cancer) aux innombrables métastases.

Monsieur Hernu est mort, mais j'aurais tendance à dire à ses successeurs.

"Je sais qu'en 1960 le Général de Gaulle voulait ramener la France dans la 'cour des grands' en lui donnant accès à l'énergie nucléaire militaire et civile. Mais c'est vous qui vous trompez d'époque en entretenant à grands frais des patrouilles sous-marines conçues pour dissuader un éventuel agresseur d'utiliser ses armes atomiques contre nous. Alors qu'aujourd'hui: l'Adversaire est chez nous.

"J'ajoute ceci: face à un danger réel, vous éprouvez le besoin pour rassurer nos populations de déployer depuis deux mois une partie de nos maigres effectifs devant les synagogues et les écoles. Ce faisant, vous transformez nos soldats d'élites en vulgaires vigiles, cassant à la fois leur moral et leur entraînement. Cela contribue à affaiblir un peu plus la défense.

On me dit que 30% des Saint-cyriens arrivés au grade de capitaine se préparent à quitter le service. Du jamais vu!!! Ceci explique cela.

Général Jean Delaunay, ancien chef d'état major de l'armée de terre (1980/1983)

Interview du Général Vincent DESPORTES le 11/11/2015 FRANCE INFO

Le Général Vincent DESPORTES est connu pour sa franchise. Dans son dernier livre "LA DERNIERE BATAILLE DE FRANCE" ce Saint-cyrien, professeur à sciences po, écrit:

"nous sommes revenus à l'époque de la 'Grande Illusion'. Les français croient  être protégés, ils ne le sont plus...les armées françaises n'ont jamais été aussi fragiles"

FRANCE INFO TV (FITV):  Quels sont les exemples concrets de cette "usure" selon vous?

Vincent DESPORTES (VD):  D'abord les problèmes de matériel. Au Mali, nos véhicules blindés ont deux fois l'âge de leurs conducteurs. Nos "Rafales" sont ravitaillés par des avions qui ont parfois plus d'un demi siècle.

A côté de l'armée moderne, qui existe, une grande partie possède des équipements de "Collection" et le budget ne permet pas d'acheter suffisamment de pièces de rechanges. De sorte qu'un avion sur deux ne peut pas décoller. Un navire sur deux ne peut pas prendre la mer. Un blindé sur deux ne peut plus rouler et quatre hélicoptères Tigres ne peuvent pas prendre l'air. Tout cela n'est pas raisonnable.

Le chef d'état major lui même disait: "les soldats sont engagés dans 25 opérations différentes et nous avons 30.000 hommes impliqués, ici essentiellement de l'armée de terre"

Tout celà amène le sous-entrainement des unités qui n'ont plus le temps de respiration indispensable pour récupérer, car une armée n'est pas une simple addition de soldats, c'est un ensemble qui doit s'inscrire dans un tout cohérent et produire une efficacité collective.

FItv: Quelle est la responsabilité des dirigeants politiques dans ce que vous dénoncez?

VD: les deux dernières lois de programmation militaire ont porté des coups terribles aux armées.

Celle de 2008/2013 votée sous la présidence SARKOZY a enlevé 25% des capacités opérationnelles françaises.

Celle de 2014/2019, votée sous la présidence HOLLANDE, a fait de même,

Ces lois ont prévu une réduction de 80.000 postes dans nos effectifs entre 2008 et 2019, ce qui est le plus grand plan social suivi par une administration; et cela au moment ou les opérations se multiplient et deviennent de plus en plus complexes.

François HOLLANDE a cependant pris, le 29 avril dernier, une bonne décision en mettant un terme momentané à cette dégradation, grâce à des distribution d'aménagement budgétaires. il n'en reste pas moins que nos armées ont un problème de cohérence entre la multiplication des opérations et les moyens engagés.

Le Président et le premier ministre affirment que nous sommes en guerre.   

Or, si tel est le cas, nous devons penser à l'effort de guerre. Il faut savoir ce que l'on veut. De fait, il existe une menace sur notre sécurité. Il faut donc logiquement conforter notre outil de défense et consentir ailleurs des économies.

La Défense ne doit pas payer pour les autres; La défense est le pilier  de l'Etat à travers sa mission de sécurité.

FItv: Vous n'hésitez pas à vous attaquer à l'arme nucléaire, vous la remettes en question

VD: je m'élève contre le dernier LIVRE BLANC sur la défense; il a mis de côté ce qu'on appelle l'Assurance Vie de notre Nation, à savoir le nucléaire. Cette question doit être mise en débat.

L'hyper sacralisation de la "Bombe" déséquilibre les rapports entre l'armée classique et le nucléaire. Comme les budgets diminuent et que l'on préserve absolument le nucléaire, les armées en pâtissent, se sera particulièrement vrai dans la décennie 2020-2030. Les forces conventionnelles seraient alors en passe de s'effondrer. Or elles sont indispensables.

FItv: Et l'Europe ? Pourquoi ne pas constituer une défense européenne? Vous semblez ne pas y croire.

VD: A mes yeux, l'idée d'une défense européenne demeure notre horizon. Mais cela fait 30 ans qu'on créait l'Europe de la Défense en créant des petits morceaux de défenses. En fait, on y parvient pas. l'accumulation des pierres ne débouche pas forcément sur la Cathédrale.

Il faudrait avoir une vision commune. Il n'y a même pas une perception commune de la menace. La preuve, c'est que des réalisations concrètes comme "battle group'1500 (unité de réaction rapide européenne), qui existe et qui s'entraîne, n'a jamais été employée sur le terain. Aberrant!

FItv: Vous évoquez aussi, comme une menace, la syndicalisation possible des militaires.

VD: le problème fondamental est que notre défense n'est plus une "question citoyenne" le pouvoir politique peut, quelque soit sa couleur, faire des coupes sombres dans le budget des armées sans perdre une seule voix aux élections. Les politiques ne sont pas sanctionnés sur la gestion de la défense et l'institution militaire ne peut pas s'exprimer.

FItv: Est-ce que votre discours agace? Quels retours, avez-vous justement de la Grande Muette.

VD: ils sont extrêmement positifs de la part des militaires. Car j'exprime ce que pense 99% d'entre-eux, car ce que je dis est vrai.

 

 

 

Général Henri PARIS

La guerre.

les guerres sont la concrétisation ultime d'un acte politique parmi bien d'autres, cherchant à palier un déséquilibre fonctionnel, national ou international. La crise que subit l'occident, ancien et nouveau continent, relève d'un dysfonctionnement struturel, financier, social, politique et sociétal. Les signaux prémonitoires de l'approfondissement de cette crise n'ont pas manqué et ne manquent pas.

Penser la guerre traduit une réflexion objective sur sa nature.

Une guerre nucléaire était suicidaire et donc impossible jusqu'à ce qu'apparaisse une contre mesure efficace contre un tir nucléaire. Ainsi surgit un cadre potentiel d'emploi de l'atome militaire.

La guérilla et le terrorisme sont des formes dégradées de la guerre ouverte, appelée à s'accroître, notamment le terrorisme islamiste qui demande à être disséqué attentivement.

Henri PARIS, général de division est un personnage atypique. Il a eu une carrière mêlant des commandements opérationnels dont celui de la seconde division blindée et la participation à des organismes de réflexion ou de décision, notamment auprès de plusieurs ministres, historiens, spécialistes en sciences politiques et géostratégiques, il est l'auteur des faits marquant comme "l'Arbalète, la pierre à fusil et l'atome" (Albin Michel 1987), "Echec et Mat" (JM Laffont 2004) ou encore "Le pétrole tue l'Afrique" (Editions des Riaux 2007)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

05.04 | 19:51

...
05.04 | 19:48

Merci !!!

...
05.04 | 19:34

Très intéressant !

...
05.04 | 11:59

Ça a vraiment l'air passionnant et comme déjà dit plus tôt j'ai hâte de lire ton livre.Je te souhaite tout un tas de succès et plein de happiness!

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE