Trafic des Piastres

Ces événements regrettables se sont produits pendant la guerre d'Indochine.

Sujet traité au chapitre VI de notre livre DAECH-ETAT ISLAMIQUE 2014

Un gigantesque trafic financier  entre l'Indochine et la Métropole

Une affaire qui demeure encore obscure sur bien des points, mais ce qui est certain, a permis la constitution d'énormes fortunes des années 1940 aux années 1950.
La piastre était la monnaie en vigueur en Indochine en 1945 un décret a fixé sa parité par rapport au franc à 17 frs alors que sa valeur était de 10 fr, ce cours était artificiel, en réalité la piastre ne valait que de 7 à 8 frs en Indochine, c'était la valeur réelle de son pouvoir d'achat, mais aussi sur les marchés internationaux à Hong Kong par exemple

 

  

Article de Mr Despuech dans le Monde du 20/11/1952 (extrait)

 

On a souvent évoqué à propos de l'Indochine ces dernières années ce que certains fonctionnaires français d'Extrême-Orient se plaisent à nommer pudiquement le "malaise économique Indochinois" ou ce qu'à propos d'affaire tristement célèbre la presse dénonça comme "le trafic des piastres". Car l'économie publique et privée de l'Indochine ne repose pratiquement depuis sept ans, que sur une prospérité factice engendrée, en majeure partie par le taux artificiel de la piastre, donc sur le trafic.

La monnaie ayant cours au Vietnam est la piastre indochinoise, dont le taux est fixé très arbitrairement depuis décembre 1945 à 17 francs, alors que sa valeur est d'environ 8fr50, avec un pouvoir d'achat qui varie en Indochine entre 6 et 8 francs. On s'aperçoit tout de suite qu'il est avantageux de convertir, de "transferer", comme on dit en Indochine, des piastres en francs au taux officiel. Cette opération, connue sous le nom de "transfert sur France", est soumise cependant à un certain contrôle et ne peut se faire que :

*par virement mensuel autorisés dans "certaines banques" (de 25.000 à 50.000 francs par personne et par mois) -  par mandats-poste mensuels (5.000 frs par personne et par mois) , grace à des autorisations de transfert délivrées par l'Office Indochinois des changes (OIC) organisme privé à caractère officiel et possédant tout pouvoir en cette matière.
* pour les militaires et les fonctionnaires, grâce à des "délégations de transfert de soldes"  et aux transferts autorisés (sous certaines conditions) en fin de séjour.

 

Pour des raisons diverses,  l'Office Indochinois des changes n'accorde les transferts sur la France qu'avec une stricte parcimonie. Mais ces restrictions mêmes de l'office favorisent en un sens le trafic.............

 

 

 

vidéo sur Trafic des Piastres (R.V avec Mr X-france inter), à écouter impérativement

 

http://dai.ly/xd38up

http://dai.ly/xd39w

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

05.04 | 19:51

...
05.04 | 19:48

Merci !!!

...
05.04 | 19:34

Très intéressant !

...
05.04 | 11:59

Ça a vraiment l'air passionnant et comme déjà dit plus tôt j'ai hâte de lire ton livre.Je te souhaite tout un tas de succès et plein de happiness!

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE